Vers haut de page
Revenir à la page d'accueil AATDM Drôme-Ardèche  
Association des Anciens des Troupes de Marine (ex-Troupes Coloniales), de la Drôme et de l'Ardèche
 


Traditions

 

 

Convivialité et respect des traditions

Comme cela a été détallé en page d'accueil, l'arme a des traditions bien marquées qui sont largement confirmées dans le "site non officiel des troupes de marines".

Il est évident que l'AATDM Drôme-Ardèche en a repris un certain nombre qui, lors des cérémonies officielles ou de réunions moins formelles et plus conviviales permettent de lui donner son cachet propre.

Et qu'au nom de Dieu, vive la Coloniale !

Bien que cette exclamation, reprise comme cri de guerre, marque la fin de chaque cérémonie intime (pots, repas, etc.) au sein des unités de l'arme, cela ne signifie pas que les marsouins et bigors aient pour prétention de considérer, Dieu lui-même, comme Saint-Patron (voir encadré ci-dessous).

Père de Foucauld

En souvenir du père de Foucauld

À l'origine de cette expression, le bienheureux père Charles de Foucauld, missionnaire, qui, alors qu'il était en grande difficulté dans le sud saharien vit arriver, à la rescousse, des unités coloniales. Ces dernières, pour lui porter secour, n'avaient pas hésité à intervenir hors des limites territoriales de l'AEF. Il s'exclama, heureux et soulagé de voir ses sauveurs : « Et, qu'au nom de Dieu, vive la Coloniale ! ».

 

L'ancre d'or...

L'Ancre d'Or : symbole des Troupes de marine

L'ancre figure sur les boutons, les insignes de collet, les coiffures et les écussons de manche des tenues. Elle figure également sur les fanions, étandards et drapeaux des unités. Enfin, l'arme a son logo propre qui figure sur un nombre imposant de ses matériels, documents spécifiques, etc.

Bien entendu, l'AATDM Drôme-Ardèche arbore fièrement une ancre de marine en position centrale sur son drapeau associatif.

Logo des TDM

À propos de l'ancre d'or...

Objet de marine connu depuis la plus haute antiquité, l'ancre devient le symbole de l'espérance avec les premiers chrétiens. Elle apparaît sur les uniformes des marins français dès la fin du XVIIIe siècle. Les troupes de la marine l'adoptent au même moment.

Depuis l'ordonnance royale de 1772, le port de l'ancre sur les tenues des régiments du corps royal de la marine est institué. À partir de 1990, à simple ou double enroulement du câble et dorée, l'ancre de marine est devenue l'apanage de l'ensemble des subdivisions de l'arme. D'autant plus que la marine nationale a abandonné l'ancre comme logo, pour le remplacer par une proue de navire.

Voir, dans le sous-menu ci-dessus, la page consacrée aux particularités vestimentaires...

 

 

Coiffures

Képis, bérets, casques coloniaux, casquettes ou chapeaux de brousse, les coiffures des marsouins et bigors ont évolué dans le temps. Cependant, il reste une coiffe de tradition que tous portent lors de certaines occasion : le calot traditionnel.

 

Calot traditionnel

Le calot, coiffure de tradition

C'est l'ancien bonnet de police réglementaire (avant le béret), bleu-nuit, à passepoils rouges et orné d'une ancre d'or, il est porté traditionnellement lors des cérémonies intimes par les marsouins et bigors d'active. C'est la coiffure qu'arborent les "Anciens" lors de toutes les cérémonies (voir articles sur les tenues et sur le calot...).

 

Marsouin XIXe siècle Tambour, XVIIIe

Les couleurs de tradition des Troupes de Marine

Ce sont le bleu-marine et le rouge. Les couleurs des anciennes tenues de l'infanterie de la marine. Elles sont conservées sur les fanions et sur les écussons.

 

L'hymne de l'infanterie de marine

Hymne des TDM

Apparu à la fin du XIXe siècle, ce chant est devenu l'hymne officiel de l'arme. En voici le premier couplet, celui qui est chanté traditionnellement à la fin de chaque agape :

 

En utilisant les commandes ci-dessus, vous pourrez sélectioner ou rechercher d'autres documents sonores ou vidéo...

 

 

Dans la bataille ou la tempête,
Au refrain de mâles chansons,
Notre âme au danger toujours prête
Brave la foudre et les canons.
Hommes de fer que rien ne lasse,
Nous regardons la mort en face,
Dans l'orage qui gronde ou le rude combat. En avant !

Pour faire un soldat de Marine
Il faut avoir dans la poitrine
Le coeur d'un matelot et celui d'un soldat.

Maison de la dernière cartoucheLa fête des Troupes De Marine

Bazeilles, commémore les combats de la division bleue, à proximité de Sedan, fin août 1870. Ce combat demeuré célèbre fait l'objet, chaque année, que ce soit à Fréjus (maison mère des TDM), à Bazeilles, ou bien partout, en France métropolitaine ou d'outre-mer, ainsi qu'à l'étranger de cérémonies solennelles, suivies d'agapes.

La médaille associative du "Mérite Colonial"

Cette médaille privée est interne à la FNAOM-ACTDM 

Les conditions d'obtention du "Mérite Colonial" sont relativement restrictives et limitée à un contingent annuel maximum de 150. Cette distinction est attribuée par une commission spéciale sur proposition :

 

Dans ce site...

Hymne des TDM (texte intégral, imprimable)... document PDF... 

 


La présente page a été vue 0043253 fois (depuis le 30 oct 2014), sur le site : 188605 pages visitées depuis août 2013.

Auteur : Michel Verger - Google Resp. de publication : Maurice Michel Hébergement : AMEN

Avec l'aide de :
Initialement : Dreamweaver 4 ® Ensuite avec l'outil : Notepad++ ® Outil graphique : PhotoFiltre  Studio ®
... et l'aide des tutoriels de : OpenClassrooms (ex-Site du Zéro)